Ma Démarche artistique : Huiles sur carton

Des croquis, des esquisses, des études, des exercices de style, des recherches, des voyages, des lieux, des rencontres.

Le travail sur carton, entamé dès 1996 offre des possibilités de recherche illimitées.  Alors que certains artistes utilisent le fusain, le crayon, ou le papier,  j’utilise des pigments mélangés à l’huile, dilués à l’essence, à l’aide de pinceaux usés sur du carton.

La pérennité de l’œuvre est assurée (N’admirons nous pas encore les huiles sur carton de Munch, Kandinsky, Lautrec, etc. ?)

Et si les temps sont durs (manque de châssis, de toile et de tubes)  je peux continuer à peindre, à œuvrer, à m’exercer.

 

J’entame une dizaine, une vingtaine d’esquisses à la fois. Ma tendance essentielle est l’abstrait, le mouvement, la construction des formes, et la composition des couleurs. C’est uniquement sur carton, que parfois,  je peins du « figuratif » - des photos.

Une fois la préparation des cartons et de la peinture effectuée, les pinceaux prennent leur envol librement, sans retenue. La spontanéité est suprême. L’image se précise et se révèle à moi avec chaque trait. Je peinds ce que je vois.  Le séchage est rapide. L’huile s’absorbe vite et la ré-application des couleurs les rend profondes et lumineuses.

 

Au final, après l’encollage sur carton de base, la pose du vernis et d’une accroche, chaque œuvre est unique et originale.

Nombreuses depuis le départ, elles forment dans leur globalité, un « kaléidoscope de peintures sur carton ». Et sont les pièces d’un puzzle qui vont constituer une base pour la création de séries d’huile sur toile

C’est une foule d’images, d’où ma démarche d’exposition. Comme des personnes, on peut en remarquer une parmi d’autres. … c’est d’abord une rencontre et puis peut être une présence chez soi. Un univers unique.

En tant que partisane de la « démocratisation » de l’art, je crée des petits formats, à des petits prix, afin que l’art puisse être accessible à tous.  Ce sont des œuvres à part entière, qui relèvent de la propriété intellectuelle, non de l’objet. Je soigne le travail de mes peintures sur carton, convaincue de leur nature précieuse.

Alors, ça carton’ ?

Magdalena Kokines

 

Des croquis, des esquisses, des études, des exercices de style, des recherches, des voyages, des lieux, des rencontres.

KOKINES